Regard sur Incendies

El Sahlina – L’iguane

Posted by anaïs sur 8 juin 2009

(ou André Turpin derrière sa caméra)

AndreTurpin

Immobile au centre du désert, on s’agite autour mais l’iguane ne bouge pas, enraciné dans l’espace. Comme le rocher au milieu du torrent, calme. Il attend posément sa proie.

Le regard aiguisé, affûté au couteau, il attrape le mouvement, l’instant et la lumière en même temps. D’un coup d’oeil précisément vivant. Entre ciel et terre il capture le nuage ou le visage. Et ne le rendra pas.

El Sahlina mange le monde par les yeux. Et le monde aime ça.

Publicités

2 Réponses to “El Sahlina – L’iguane”

  1. Pierre Touchette said

    J’ai eu le plaisir de travailler avec André sur le film d’Edouard Lock. C’est ce même André que tu décris, que j’ai connu… – Heureux de vous voir tous heureux là-bas.

  2. sly said

    ourti,
    Les constellations du désert sont les mêmes partout, elles guident le voyageur dans ces hésitations, lui redonne la route, the road qui sera là après l’apocalypse. Quand nous serons encore tout vivants.

    brother sly

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :