Regard sur Incendies

L’homme sous l’arbre

Posted by anaïs sur 26 mai 2009

Parmi les 160 figurants, il y avait un homme. Entre chaque prise, il se réfugiait à l’ombre d’un arbre et regardait la scène, le regard errant d’un bord à l’autre de la catastrophe.

Après un temps, il ramassait une marguerite et la plumait, doucement. Longtemps. Même petit rituel entre chaque prise. C’est tout. Une façon peut-être de survivre au souvenir.

Je me suis rappelée Boris Cyrulnik :

«La poésie est désuète pour ceux qui sont gavés, mais quand le réel est insupportable, elle prend la valeur d’une arme de survie. C’est celui qui parvient à se réfugier dans son monde intérieur qui résiste le mieux. Les poètes alors deviennent des surhommes. Ils se délectent de l’étonnement de survivre et sont avides de «pourquoi». C’est ainsi qu’ils échappent à la cruauté du lieu.»

L’homme sous l’arbre était un poète, peut-être.

Publicités

9 Réponses to “L’homme sous l’arbre”

  1. maman said

    Allo Nana, lu avec ton père dans le paisible quotidien domestique entre chats et artichaut qui cuit.
    On te lit avec curiosité et ravissement. C’est sobre et évocateur. On t’aime.

    Je te passe Abu nana
    Salut.
    Bien écrit. Effectivement, ce sera plus qu’un making-of…
    On s’en va à Paris. Le 7, dans la journée, regarde le ciel. Je vais passer au-dessus de toi vers Madagascar. bisous.

    • anaïs said

      mis padres queridos,
      je me couche et je vous dit merci pour la vie. Elle déborde.
      vous m
      votre figue (qui guette le ciel pour t’y voir passer papa!)

  2. halima said

    Hello Anaïs,
    C’est bon de te lire et de plonger dans la poésie du Moyen-Orient. J’aurais tant de questions à te poser… J’ai hâte de voir tes images et j’espère qu’on aura la chance de se voir à ton retour.
    xx

    • anaïs said

      Halima,
      on ira prendre un café au petit alep. Il y a tant et tant à dire qu’on épuisera leur stock.
      t’embrasse.
      t’espère bien.
      x
      anaïs

  3. Nicole Demers said

    Bonsoir Anaìs,

    Vous écrivez et décrivez bien. Je vous lis avec intérêt et émotion. Merci d’être là et de raconter. J’ai aussi hâte de voir et votre film et celui de Denis Villeneuve.

    X X Nicole

    • anaïs said

      Bonsoir Nicole,

      merci pour votre petit mot.
      C’est rare qu’on me vouvoie et via un blogue, c’est la première fois! Vive les premières fois!

      anaïs
      x

  4. Isabelle Fortier said

    Chère Anaïs, tu as une façon d’écrire qui nous fait sentir le temps qui s’arrête, des moments banals mais combien magique.
    Merci et continue.
    Isabelle Fortier

  5. Xavier LG said

    Bonjour,

    Ai vu en salle le superbe Incendies hier soir.
    Et ma curiosité de cinéphile-lâché-sur-la-toile m’a conduit jusqu’à votre fabuleux blog. Les textes de vos rencontres sont magnifiquement bien écrits.

    L’homme sous l’arbre, la femme qui chante, il y a décidément de la poésie partout autour d’Incendies, dans l’histoire, et dans le tournage!

    Je me suis permis d’ajouter le texte à un petit blog personnel qui est une sorte de carnet de bord des découvertes littéraires et cinématographiques qui chamboulent ma petite existence.

    Mille mercis,
    Et tout le meilleur pour vos films à vous et vos futurs romans.

    Xavier

  6. Xavier LG said

    Et puis voilà mon commentaire personnel sur le film !

    http://ah-ca-ira.blogspot.com/2011/01/incendies-denis-villeneuve-2010.html

    Bonne journée,
    Xavier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :